Biologie Sans Frontières                               
                 Développer pour ne plus assister !

ACCUEIL BSF » L’association » Vie associative » Procès verbaux AG

Procès verbaux AG

  • PROCES VERBAL DE L’ASSEMBLEE GENERALE DE BIOLOGIE SANS FRONTIERES, Année 2016
    tenue le 10 avril 2017 dans les locaux de la Fondation Mérieux à Lyon 2ième

    Membres de BSF (à jour de cotisation en 2016)

    Présents : 26

    BAUDIN Bruno, BAYLE André, BERNY Louis, BLANCHARD Laurine, BONGARCON Michèle, CALS Marie-Josèphe, CHYDERIOTIS Georges, COLLOMBEL Christian, CUCHERAT Pierre, DIDIER Jean-Louis, DUDEZ Marion, FLORI Pierre, GERDIL Emmanuelle, JACQUET Bernadette, LEVIGNE Pauline, MASSOUBRE Bernard, PENES Marie-Christine, PIFFAUT Marie-Claude, RICH Chantal, RIEU Françoise, RIVIERE Olivier, ROY Elise, RUEL Ginette (BIAGNE), SEMON Jean, TERRY Odette, THIERRY-CHEF Christian.

    Membres représentés : 35

    BABIN François-Xavier, BAYON Anne-Marie, BILLON Christian, BONNEMOY Frédérique, BURGUET Patrick, CASTALDI Marie-Hélène, CHANTERANNE Brigitte, CHARMETTON Joelle, CUZIAT Joseph, DE MONTCLOS Henri, FLORI Catherine, FRANCES Daniel, GAILLARD-MARTINIE Brigitte, GARNIER Benjamin, GAULIER Alain (Pathologie Cytologie et Développement), JOUVET Florence, LATER Roger, LAURENT Guillaume, LEVASSEUR Martine, MALAVAUD Sandra (FCBM : Formation Continue en Biologie et Médecine), MARPILLAT Claude, MEILLET Dominique, MERCIECCA Marc, MOYNE Laurent, PERRIER Franck, PILLET Sylvie, PONT Caroline, POUDIOUGO Abraham, RIGOLLET Hervé, SAGET Philippe, SCHNEIDER SERROUYAN Nathalie, SIME NGANDO Télesphore, SIMONET Michel, UCOZ Jacqueline, VIGUES Bernard. Non adhérents ou adhérents non à jour présents : 3 ANDRE Camille, PENY Chantal (Electricien Sans Frontières), KARZAZI Malika.

    L’Assemblée Générale débute à 17H00.

    Le président de BSF, Pierre FLORI, souhaite la bienvenue aux participants, remercie les membres présents et annonce l’ouverture de l’assemblée générale.

    I - RAPPORT D’ACTIVITE

    I.1 - Réunion du conseil d’administration de BSF

    Cette année nous avons eu 11 réunions avec environ 11 participants en moyenne sur 19 membres sur le site de Lyon, une bonne moyenne étant donné que certains membres du Conseil d’Administration (CA) (3) sont très éloignés géographiquement. La participation des adhérents, non membre du CA, a augmenté par rapport aux années précédentes. Nous avons de plus en plus d’internes qui participent à nos réunions.

    Nous avons eu pendant l’exercice 2016 trois réunions de l’antenne Île de France, une de l’antenne Bretagne-Pays de la Loire, sept de l’antenne Auvergne et une de l’antenne PACA.

    I.2 - Activité des antennes

    I.2.1 - Antenne Bretagne Pays de la Loire (Joseph CUZIAT)

    En 2016, l’antenne comptait 56 adhérents dont 29 à jour de cotisation. Joseph Cuziat en est le coordinateur et André Lorin le responsable matériel. Grâce à un partenariat productif, ils sont soutenus par Mrs François CORNU et Pierre LE TREUT, respectivement Président et Directeur du Syndicat des Biologistes Bretagne Pays de Loire (SBBPL) assistés de Mme Céline MESNAGE dans la communication et l’organisation des réunions.

    André Lorin est actuellement en train de finaliser un système de production d’eau distillée adapté aux petits laboratoires de brousse.

    La problématique du stockage et de l’envoi du matériel est toujours d’actualité.

    Cette année, 3 interventions ont été réalisées par l’antenne :

    – 2 interventions de suivi au SENEGAL à Kafountine (6ème et 7ème intervention de C. BILLON),

    – 1 intervention de suivi au CAMEROUN au CH de Kribi (en collaboration du CH de Saint-Nazaire),

    L’antenne participe régulièrement aux travaux du CA de BSF .

    Le souhait d’avenir de l’antenne serait de proposer des interventions sur sites mais aussi des tâches diverses au sein des groupes de travail afin de susciter et entretenir l’intérêt des adhérents au sein des antennes.

    I.2.2 - Antenne Ile-de-France (Marie-Josèphe CALS)

    En 2016, l’antenne comptait 135 adhérents dont 52 à jour de cotisation. Les responsabilités au sein de l’antenne sont partagées parmi les membres actifs suivants : – M.J. CALS : coordination des actions, relations avec BSF Lyon,

    – Evelyne CHABIN : biologiste expert, dans la mise en place des interventions,

    – Jean-François BRIOIS : gestion du matériel, responsable informatique,

    – Joël HOUEIX gestion du matériel, responsable de la communication et des relations avec les adhérents,

    – Michèle FRONFREDE : biologiste APHA, compétence en assurance-qualité (membre actif chez Asqualab),

    – Michel SIMONET : ancien PU-PH à Lille, Bactériologiste, relation avec la FNSIP, relation avec MSF sur le projet « Minilab ».

    Grâce au nouveau local de stockage à Versailles (Ordre de Malte France), l’activité de récupération de matériel a bien repris. De nombreuses offres de matériels ont pu être acceptées. L’inventaire du matériel a été mis à jour le 02 Mars 2017 et intégré dans l’inventaire général de BSF.

    Concernant la communication, l’antenne :

    – Organise fréquemment des réunions avec les membres actifs (dont une annuelle avec les adhérents),

    – Participe au développement des relations avec l’Ordre de Malte : aide à la gestion de leur matériel, transmission de dossiers pour analyse et suivi avec les responsables médicaux (les dossiers communs sont en attente suite au changement du directeur médical),

    – Prend en charge la représentation de BSF à plusieurs manifestations professionnelles : stand aux Journées Praticiennes de Biologie et aux JIB.

    Les dossiers gérés par l’antenne sont :

    – GUINEE CONAKRY, Mandiana, en février/mars 2016, (Evelyne Chabin, Pauline Lévigne et Dr Dansoko urgentiste à Paris),

    – Projet RDC, CHU de Lubumbashi, intervention auprès des laboratoires des Cliniques Universitaires reportée suite à des troubles politiques ultérieurement en 2017 (Nicolas Lévêque, Bruno Baudin, Marie-Josèphe Cals), correspondant en France : Pierre Roger-Machart,

    – Palestine, Kufor Nimah : pas d’intervention à prévoir suite au conseil transmis auprès de l’association Bouffémont- Palestine. Un biologiste local (en Palestine) prendra le relais pour le développement de ce projet.

    – Bénin, Togo : dossiers expertisés pour l’Ordre de Malte, restés sans réponse de leur part malgré relance.

    En conclusion, cette antenne reprend de l’activité grâce à la nouvelle équipe dirigeante et au nouveau local.

    I.2.3 - Antenne Provence Alpes Côte d’Azur

    En 2016, l’antenne comporte 48 adhérents dont 7 à jour de cotisation. Christine LINGET qui avec l’aide de Christian ZUMBO, Anie ZUMBO, Odile BELLON, assure l’animation et la gestion du matériel. Suite à quelques soucis personnels, Christine LINGET laisse Anie ZUMBO (qui a été élue au CA pour 2017), prendre la gestion de l’antenne.

    L’antenne a communiqué en :

    – Participant aux Journées de Biologie Praticienne,

    – Représentant BSF au colloque du syndicat national des biologistes hospitaliers (SNBH),

    Cette antenne est en pleine reconstruction. L’absence de local de stockage entraine le rapatriement du matériel donné sur Lyon.

    Les 2 dossiers de l’antenne sont actuellement en sommeil :

    – Le laboratoire de Ruma, Burundi qui a malheureusement été saccagé lors des émeutes,

    – Les fonds ministériels prévus pour le développement de l’institut des hépatites à Nouakchott, Mauritanie, ont disparu.

    Une autre intervention était prévue en RDC à Kananga, à l’hôpital « du Bon Samaritain » par la mise en place d’un laboratoire de niveau 1, mais la région du Kasai central est en zone rouge selon le site http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.

    L’antenne souhaite augmenter le nombre de membres actifs.

    I.2.4 - Antenne Auvergne

    En 2016, l’antenne comptait 34 adhérents avec 18 à jour de cotisation, en légère baisse par rapport à l’année dernière.

    Cette antenne est gérée par Françoise RIEU avec l’aide du Dr Télesphore SIME-NGANDO (directeur du LMGE, Laboratoire Microorganismes : Génome et Environnement, Université Blaise Pascal). Elle est soutenue par les 2 universités de Clermont-Ferrand, la Société des Eaux de Volvic, GenBio, Bioval et de nouveaux membres.

    L’antenne qui disposait depuis décembre 2015 d’un local de la commune de Volvic (63), a trouvé un local à Gravanche qui est mis à disposition gracieusement par la commune de Clermont-Ferrand depuis février 2017.

    L’équipe matériel qui est composée de 4 personnes coordonnées par Claude Marpillat, collecte, répare et inventorie le matériel donné. Ce travail se mutualise de plus en plus avec les autres équipes matériel de BSF (Lyon, IDF et BPL) et permet à la fois une gestion locale et nationale du matériel de BSF.

    L’antenne est animée par une équipe soudée d’une dizaine de personnes à responsabilités partagées.

    2 dossiers sont en cours pour le Burkina Faso (Soaw et Koudougou) et sont gérés exclusivement par cette antenne. L’électrification et la mise en place d’un laboratoire à Soaw, qui a été primé par l’AMP à la COP 21 suit son cours suite au recrutement d’une technicienne fin 2016.

    Cette antenne a participé à diverses manifestations en Auvergne (dont celle organisée par l’association « Les cours d’eau H2O »). BSF-Auvergne a établi un partenariat avec Electriciens Sans Frontières, l’association H2O Sans Frontières et l’IUT des Céseaux (Génie Biologique et Mesures physiques). Elle a aussi encadré une étudiante en IUT MMI (Métiers Multi-média Internet) pour la réalisation de divers supports de communication.

    Les actions souhaitées pour le futur sont :

    – Développer la communication auprès de tous les biologistes auvergnats,

    – Trouver d’autres partenaires financiers,

    – Développer la collaboration avec l’Université Clermont-Auvergne UCA, et le CHU,

    – Gérer le matériel en liaison étroite avec les responsables du local de Givors,

    – Réaliser un suivi pour le laboratoire de Soaw.

    I.3 - Bilan quantitatif des missions

    Les demandes d’interventions étayées reçues par BSF sont en diminution : nous avons eu 11 nouvelles demandes recevables de 10 pays.

    Au vu de l’activité géopolitique au Sahel plusieurs dossiers sont toujours en attente (MAURITANIE, MALI, NIGER).

    Depuis 2015, et uniquement pour les capitales de ces pays, le CA a accepté d’envoyer de nouveau des intervenants. Ce point sera réévalué au cas par cas pour nos futurs projets.

    Concernant l’année 2016, nous avons réalisé 15 interventions dans 10 pays avec l’aide de 22 intervenants soit une forte progression par rapport à l’année précédente.

    BANGLADESH : 2 INTERVENTIONS en partenariat avec la Fondation MERIEUX

    ➢ Bateaux Hôpitaux de FriendShip à Dakha / Ana MENDES-MOREIRA, Baptiste HOMMERIL et Pierre-Yves JUVIN

    ➢ Laboratoire Rodolphe Mérieux à Chittagong. / Laura RUMEBE

    BURKINA FASO : 3 INTERVENTIONS en partenariat avec Electricien Sans Frontières (ESF) et H2O

    ➢ Dispensaire de Soaw 2 / Françoise Rieu

    ➢ Dispensaire de Soaw 3 / Chantal Rich, Sylvie Lochu, Marc Merciecca, Pauline Levigne et Julie Brunet.

    ➢ Centre Hospitalier Régional Koudougou / Françoise Rieu

    CAMEROUN : 1 INTERVENTION en partenariat avec l’association BIAGNE

    ➢ Hôpital Evangélique de M’Bouo 3 / Odette Terry et Bernadette Jacquet

    CONGO BRAZZA : 1 INTERVENTION en partenariat avec l’ONG FIDECO

    ➢ Centre Hospitalier de Makoua 2 / Jean-Louis Didier

    ETHIOPIE : 1 INTERVENTION en partenariat avec l’association TESFA

    ➢ CHU et Centres de Santé ruraux de Gondar -TESFA / Sonia Guiramand, Pierre Flori et André Orluc

    GUINEE CONAKRY : 1 INTERVENTION en partenariat avec l’association SANTE POUR TOUS

    ➢ Centre Médical de Farassabagben à Mandiana / Pauline Levigne et Evelyne Chabin

    MALI : 1 INTERVENTION en partenariat avec la Fondation MERIEUX

    ➢ Centre d’infectiologie Charles Mérieux (CICM) à Bamako / Laurent Raskine

    MADAGASCAR : 2 INTERVENTIONS

    ➢ Centre de Santé Fianarantsoa 5 / JL. Didier

    ➢ Clinique Ave Maria à Antsirabe 2 / JL. Didier

    SENEGAL : 2 INTERVENTIONS en partenariat avec l’association Assistance Humanitaire Internationale (AHI)

    ➢ Centre de Santé Kafountine 6 / Jacqueline Ucoz et Christian Billon

    ➢ Centre de Santé Kafountine 7 / Christian Billon

    TOGO : 1 INTERVENTION

    ➢ Centre Médico-Social Israël à Hahotoé / Marie Nicolas-Paillard et Elise Roy

    Les comptes-rendus de ces interventions (à l’exception du dossier Mali) sont disponibles sur le site internet.

    I.4 - Gestion des équipements

    I.4.1 - Déménagement du local de stockage

    En raison de divergences d’opinion avec l’Association Médicale Missionnaires (AMM) qui nous prêtait une partie de ses locaux en échange de 3000 € d’indemnité par an, BSF a dû quitter ces lieux au premier trimestre 2016.

    Après une recherche intensive, nous avons trouvé un local technique accompagné d’un studio dans une école maternelle de la commune de Givors (69). En contre partie de l’occupation des locaux, nous nous sommes engagés

    – A régler une indemnité de 3000 euros (participation aux frais courants)

    – À assurer auprès des élèves de CM1-CM2 (écoles de Givors), des interventions à titre bénévole dans le cadre des Nouvelles Activités Périscolaires (NAP) par des démonstrations de matériel médical, exposé sur des problématiques médicales/de santé, etc… Cette activité a débuté au cours de cette année 2017.

    I.4.2 - Bilan des dons de matériel

    Ces dernières années le nombre de dons de matériel diminue. Nous recevons encore des dons des laboratoires partenaires mais principalement pour du matériel sophistiqué. Nous recevons de moins en moins de matériel de base. Les responsables du matériel ont la lourde tâche de sélectionner les dons que nous recevons afin de gérer au mieux notre stock, en évitant de prendre du matériel trop sophistiqué qui ne servira pas pour un laboratoire de niveau 1 ou 2 (demandes d’aide les plus fréquentes).

    Nous remercions nos collègues biologistes qui ont contribué à ces dons. On espère qu’en cas de refus (matériels inadaptés), ils resteront compréhensifs lors de cette réponse et ne nous oublieront pas pour de future donation.

    I.4.3 - Bilan des cessions de matériel

    Six types d’appareils représentent près de 80% des cessions avec par ordre de fréquence, les pipettes automatiques (53%), les microscopes (9%), les centrifugeuses (7%), les analyseurs de coagulation (4%), les centrifugeuses à microhématocrite (3%) (qui deviennent difficiles à trouver), ex-æquo avec les balances.

    Un bilan des pays ayant bénéficié du plus grand nombre de cessions a également été réalisé entre 2014 et 2016 : six pays totalisent à eux seuls 70% des cessions avec cette année le Cameroun (29%), le Congo-Brazza (10%) ex-aequo avec le Togo, le Bénin (7%) ex-æquo avec le Burkina Faso et le Mali.

    Le bilan de dons et cessions peut être consulté sur le site : http://bsf.asso.fr/spip.php ?article34

    L’équipe du matériel est composée d’André BAYLE et Louis BERNY ainsi que de Michèle BONGARCON et Christian THIERRY-CHEF. Ce groupe de travail est autonome. Ils expriment leurs difficultés à récupérer du matériel de base étant donné que les offres se font rares. BSF est reconnaissant pour tout le travail qu’ils font, travail difficile et particulièrement chronophage.

    I.5 - Communication

    I.5.1 - Participation à des congrès et salons

    Participation au(x) :

    – Cours d’eau H2O, les 07 et 08 avril 2016 à la Maison des Sports de Clermont-Ferrand,

    – Salon des Solidarités du 19 au 21 mai 2016 à Porte de Versailles Paris,

    – Congrès de la Fédération Nationale des Syndicats d’Internes en Pharmacie et Biologie Médicale (FNSIP-BM) le 04 juin 2016 à Clermont Ferrand,

    – 60ème Journées Internationales de Biologie et 45ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux les 22, 23 et 24 juin 2016 à Paris,

    – Journée de Biologie Praticienne les 02 et 03 décembre 2016 à la Maison de la Chimie Paris.

    I.5.2 - Publication

    En 2016, la Fédération Nationale des Syndicats d’Interne en Pharmacie (FNSIP) a publié dans son magazine l’Observance un article présentant une intervention de BSF (Observance 22 hors-série Juin 2016 : http://www.fnsipbm.fr/sites/default/files/Observance22%20ppp_0.pdf).

    I.5.3 - Bulletins d’informations

    Chaque année BSF publie 2 bulletins semestriels d’information. Ce dernier permet à nos partenaires de mieux connaître notre association et nos besoins de matériels pour les missions.

    I.5.4 - Brochure

    Elle permet de présenter BSF de façon générale à nos adhérents, futurs partenaires, mais aussi aux industriels pour lever des fonds. Il s’agit de présenter notre association comme association référente en matière d’aide humanitaire pour le développement de laboratoires de pays en développement (laboratoires de proximité de niveau 1 ou 2 essentiellement). Cette brochure a été distribuée en Octobre 2016 à la place du bulletin 15, ce dernier a été envoyé en Avril 2017.

    I.5.5 - Site internet, intranet et Facebook

    • Le site internet présente notre association dans les moindres détails : de la présentation administrative à nos actualités et missions. Il continue à être régulièrement fréquenté.

    • Le site intranet est quant à lui consultable seulement par les membres du conseil d’administration (CA) et les missionnaires. Son principe est d’y mettre tous les échanges et documents de l’association pour que tous les membres puissent consulter et travailler à partir d’une documentation unique et mise à jour.

    • Notre page Facebook est notre vitrine interactive. Elle permet de nous faire connaitre auprès d’un plus large public. Nous avons une équipe de choc composée de Laurine Blanchard et Elise Roy qui publient quotidiennement nos actualités et celles de nos partenaires ainsi que des articles sur des sujets de santé dans les PED et plus particulièrement sur des thématiques qui impactent la biologie médicale des pays sud. Toutes nos actualités peuvent être partagées avec nos visiteurs. Nous avons déjà près de 3000 mentions « j’aime » à ce jour.

    Ce site nous rend visibles auprès de nos jeunes partenaires qui communiquent énormément par ce moyen.

    I.5.6 - Stagiaire en communication : Louise Vellet

    Au cours de l’année 2016 notre antenne Auvergne a proposé un stage à une étudiante de l’Université de Poitiers, préparant un DUT Métiers du Multimédia et de l’Internet (MMI). Il s’agissait d’un stage pratique non rémunéré d’une durée de 9 semaines du 18 avril au 19 juin 2016 dans le but de concevoir des supports de communication pour améliorer la visibilité de BSF, notamment de l’antenne auvergnate via les nouvelles technologies de l’information.

    Principales missions :

    – Réflexions pour définir les actions de communication que BSF pourrait mener dans les années à venir, les lister et les classer par priorité, type, cibles…

    – Définition des meilleurs outils : →Mailing, → Internet/intranet, →Facebook, →Blog, →Liens avec les communiqués de presse sur BSF national et antenne Auvergne.

    – Création d’un flyer

    – Réactualisation du Dossier de Presse qui avait été imprimé en 2014.

    – Communication sur le Projet « Soaw » au Burkina Faso : communiquer sur l’avancée du projet Soaw, valoriser la distinction obtenue auprès de l’Agence des Micro-Projets à la COP 21 (Paris - 2015), rédaction d’articles.

    – Rédaction d’un dossier type de demande de fonds,

    – Demande de financements auprès d’Industriels, de Fondations, d’Institutions, de Collectivités Locales (Nouvelle Région, Départements, Mairies... etc.). Utilisation des sites participatifs de financement de l’internet.

    – Recherche de nouveaux adhérents : Relancer les personnes présentes sur la liste de sympathisants (80) pour augmenter le nombre d’adhésions auvergnates et au niveau national.

    – Participation au Salon des Solidarités.

    I.5.7 - Fundraising

    • Gala des étudiants de médecine de Saint-Etienne : Le gala a rassemblé près de 350 personnes et mille cinq cent Euros ont été collectés pour BSF au travers d’une tombola.

    • Mise en place du projet Soaw sur un réseau social des donateurs : C’est un réseau social à thématique de solidarité internationale et les gens peuvent faire des dons à des projets spécifiques. Nous y avons présenté le projet Soaw (https://wee-jack.com/projet/le-projet-soaw). Il n’y a pas de limite de temps à la collecte et pas de contrepartie.

    II - Rapport financier

    Le trésorier Jean Sémon présente le rapport financier dans lequel :

    – Le bilan donne l’état du patrimoine de l’association au 31 décembre 2015

    – Le compte de résultat classe par catégories produits et charges de l’année en dégageant le résultat de l’exercice comptable

    – Le rapport sera publié sur le site de l’association pour compléter les commentaires de cet exposé.

    En 2016, 312 adhérents et donateurs ont apporté 43 332 € en cotisations et dons : 164 d’entre eux ont ajouté un don complémentaire à leur cotisation. Trois associations ont fait des dons pour un total de 3 561 €.

    II.1.1 - Le bilan 2016

    • Les actifs

    – Nous n’avons pas réalisé d’investissements en 2016 : le matériel de bureau, les matériels informatiques et techniques sont amortis.

    – Nos disponibilités sont de 125 198 € détenus en liquidités à court et moyen terme sous forme d’un compte courant, de deux livrets d’épargne et d’un compte de souscription au Crédit Coopératif. Ces liquidités sont facilement négociables.

    – Nos produits restant à encaisser s’élèvent à 10 622 €.

    • Le passif

    – Le fond associatif représente 135 457 € en capitaux propres,

    – La dette est de 363 € en charges restant à payer.

    II.1.2 - Le compte de résultats 2016

    • Produits

    Les produits sont en hausse à 100 978€ et sont d’origine diverses.

    Subventions publiques 0 €

    Sources privées 95 978 €

    Cotisations et dons 46 893 €

    Abandon de frais engagés par les adhérents 15 358 €

    Valorisation des cessions de matériel 14 030 €

    Remboursement d’achat et de transport de matériel 12 023 €

    Subventions et dons dédiés 6 402 €

    Produits financiers 1 270 €

    Ressources internes 5000 € Reprise de provision 5 000 €

    • Dépenses

    Les dépenses sont en augmentation à 118 758€

    – Fonctionnement : 17 304 €

    On note toujours l’importance du budget déplacement des adhérents (11 722€), conséquence des nombreuses actions de représentation à l’extérieur (congrès professionnels et communication), et de l’organisation très décentralisée de l’association. Près de 95% des dépenses de cette ligne sont compensés par la décision des adhérents de les laisser en don à l’association.

    – Frais de collecte et communication 7 647 €

    – Frais de personnel 13 932 €

    En diminution due au congé maternité partiellement remplacé.

    – Impôts et taxes 368 €

    – Documentation 56 €

    – Dépenses liées directement aux interventions 79 448 €

    Matériel, réactif et consommable 54 487 € Mise à disposition gratuite de matériels 14 030 €

    Achat de matériels et accessoires neufs 18 472 €

    Frais de préparation de matériels 2e main 280 €

    Travaux et loyer du local matériel 21 704 €

    Frais de missions 24 963 € Assurances individuelles 1 507 €

    Frais de déplacements et séjours 23 455 €

    La réinstallation du local de matériel à Givors a nécessité de lourds travaux d’aménagement à hauteur de 16 840 €.

    • Résultat de l’année 2016

    Il se dégage un déficit de 17 780 € supporté par notre excédent de trésorerie. On propose de reporter l’excédent résiduel de 135 457 € sur l’année 2017.

    – Le compte d’emploi des ressources montre un net redressement de la partie « dépenses sociales » (les missions et frais assimilés) qui représentent 66,9 % des dépenses, contre 55,7 % en 2014 et 46,5 % en 2014,

    – Les bénévoles se montrent toujours très impliqués : 26 adhérents ont consacré 6180 heures à BSF en 2016,

    – La cotisation 2016 est proposée à 50 €. La cotisation réduite (internes et techniciens) est maintenue à 30 €.

    Le quitus est voté à l’unanimité.

    III - REMISE DU PRIX BSF

    Le prix BSF a été mis en place pour valoriser les initiatives de nos plus jeunes (internes exclusivement) à participer à une intervention humanitaire.

    Cette année nous avons eu deux rapports de mission d’excellente qualité et très proches, les membres du CA de BSF ont décidé de partager le prix entre deux candidates.

    Il s’agit de Mme Marion Dudez, intervenue au laboratoire du CHU HJRB Antananarivo à Madagascar pour la mise en place d’une unité de bactériologie, et Mme Carine Dumollard, intervenue au laboratoire de Biologie Clinique de GHESKIO -IMIS Port-au-Prince à Haïti pour une assistance technique.

    Elles se partageront le prix de 2000€. Mme Dumollard n’a pas pu être présente, Mme Dudez, quant à elle, a présenté son intervention à Madagascar.

    IV - RAPPORT MORAL

    IV.1 - Points positifs

    – Les interventions :

    Leur nombre (15 en 2016) ainsi que le nombre des projets à venir (nouvelles interventions et de suivi des intervenions en cours) sont nombreux. Certains dossiers correspondent à des dossiers d’envergure comme l’aide à la Fondation AdLucem, Mbouo, Shisong…

    De plus nous avons établi des conventions avec de nouveaux partenaires (ESF, l’association H2O, la mairie de Givors…)

    – L’évolution de l’équipe « matériel » :

    L’équipe « matériel » qui reçoit et réhabilite un volume plus faible de matériel se reconvertie progressivement : elle devient efficiente pour la formation à l’utilisation des automates et matériel transmis pour les intervenants « peu ou moins expérimenté ».

    – Notre communication :

    Par l’intermédiaire de nos supports classiques (internet, facebook, bulletins, manifestations…) mais aussi par l’intermédiaire de notre nouvelle brochure, poster et plaquette, nous devenons progressivement plus connus et plus visible dans le monde de l’humanitaire.

    – La participation des internes.

    Le réseau des internes fonctionne bien et la quasi-totalité des internes intéressés par l’humanitaire connaissent notre association. Certains d’entre eux ont été assidus à nos réunions mensuelles.

    IV.2 - Points négatifs

    Quelques difficultés demeurent cependant :

    – Matériel : les offres se raréfient de plus en plus pour le matériel de bases. Nous sommes amenés à acheter plus de matériel de base, ce qui a un cout.

    – Difficultés à trouver de nouveaux adhérents : le nombre d’adhérents et donateurs (exclusivement des biologistes) est en légère hausse mais nous sommes conscients que le métier est en période tendue ayant tous la même échéance d’accréditation (100% en 2020).

    – Difficultés à trouver de nouveaux financements et à concrétiser des appels de fonds : ce point est critique et sera repris en perspective 2017.

    IV.3 - Bilan d’exercice 2016

    2016 a été une année avec :

    – Une nouvelle dynamique incitant un grand nombre de jeunes biologistes à participer à BSF grâce aux nouvelles formes de communication,

    – Une équipe Matériel qui évolue en prenant en charge la formation des futurs intervenants sur le matériel qui sera envoyé pour leur mission,

    – Un groupe Communication qui évolue en proposant différentes approches complémentaires permettant d’acquérir de nouveaux supports. Une réflexion de fond sur la stratégie à développer a été initiée.

    Ces changements n’ont cependant pas affecté la productivité de BSF puisque le nombre de missions reste stable (par rapport au 3 années passées).

    V - OBJECTIF 2017

    Comme précisé précédemment, notre souci majeur est d’une part la diminution constante d’offre de matériel de base et d’autre part notre difficulté à trouver de nouveaux adhérents et financements. Tout en poursuivant nos actions (interventions, matériel et communication…), l’administration et le fonctionnement de notre association doit évoluer .

    V.1 - Nouveau site internet

    Notre site internet n’est plus d’actualité visuellement et qualitativement et doit être ouvert à tous c’est-à-dire accessible à des « non biologistes ». Pour cela, notre équipe de bénévole qui gère la communication met en place un nouveau site et nous le présentera très prochainement. Ce nouveau site devra être simple d’utilisation et permettra à un plus grand nombre de personnes (biologistes, techniciens mais aussi acteurs de santé et acteurs humanitaires) de mieux suivre nos actions.

    V.2 - Actions diversifiées

    V.2.1 - Missions longues : La gestion de gros dossiers comme par exemple « Shisong, dossier 265.16.02 », nous amène à envisager d’organiser des interventions plus longues. La mise en place d’un système informatique de gestion, de la microbiologie, de la qualité ou de la qualification du don de sang etc…, nécessite différents formats d’ interventions et certaines de ces interventions doivent correspondre à des durées plus longues.

    V.2.2 - Missions de formation

    Les techniciens des PED sont pour la plupart mal formés ou en carence de formation continue et pratique : nous essaierons de proposer des :

    – Formations techniques par spécialités (Bactériologie, parasitologie, Hématologie, Biochimie..)

    – Formation Qualité, organisation et gestion d’un laboratoire…

    – Formations spécialisés (ingénieurs biomédicaux, relations clinico-biologiques…)

    V.3 - Certification IDEAS

    IDEAS est une association d’intérêt général qui accompagne les associations éligibles au mécénat. La certification IDEAS est un label pour les associations. C’est un vecteur de confiance pour les donateurs et les mécènes en quête d’efficacité pour leurs dons.

    Les conditions d’obtention de ce label nécessitent beaucoup de travail sur la gestion administrative et comptable de l’association. Nous allons étudier la faisabilité de l’obtention du label IDEAS pour notre association.

    V.4 - Appel de fonds

    Ces dernières années, nous constatons une diminution des dons de matériel de base ainsi qu’une diversification et augmentation des interventions. Cela entraine pour BSF une augmentation des dépenses.

    La solution pour le développement de BSF est de bénéficier de différents viviers de donateurs et financements autre que les adhérents biologistes. C’est pour cela que nous devons :

    – Faire des demandes de subvention auprès des collectivités, syndicats, industriels…

    – Valoriser nos projets pour répondre aux appels de fonds (microprojets, régionaux, nationaux – européens en collaboration d’autres ONG, …)

    V.5 - Conclusion sur nos perspectives 2017 : Se professionnaliser ?

    Notre association continue à travailler sur des projets alliant « formation, soutien logistique et développement » en aidant des structures de diagnostic biologique (laboratoire d’analyses médicales, hôpitaux, dispensaires).

    Cependant, pour la pérennité de notre association, il est crucial d’établir un plan de développement dans les années à venir afin de continuer à progresser dans la qualité de notre action.

    L’administration et la gestion de l’association sont en grande partie prises en charge par le conseil d’administration (CA) composé que de membres bénévoles, ce qui entraine :

    – Des réunions de CA alourdi par la gestion et le fonctionnement de BSF,

    – Une mise en place des décisions et actions pas toujours immédiate (retard de décision),

    – Des problèmes de coordination dans la réponse aux différentes sollicitations « non typiques »,

    – Des problèmes de coordination pour des projets nouveaux et locaux (exemple : NAP avec la Mairie de Givors).

    La solution serait d’envisager l’embauche à temps partiel d’un « directeur-coordonnateur » ou d’un « chargé de communication » (profil et temps de travail du poste à définir) ayant une double responsabilité : la coordination des actions (locales/PED) et les Appels de Fonds pour garantir son autofinancement et diversifier les entrées financières de l’Association. Une autre alternative serait de rechercher un stagiaire en communication niveau master pour lancer ce travail de fond.

    Dernier objectif à prévoir au cours de l’année 2017-18, c’est d’organiser notre anniversaire « 25 ans de BSF » en 2017 qui permettra de poursuivre notre travail en communication et de « booster » chacun d’entre nous.

    VI - ELECTION DES MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

    20 membres ont été candidats et 19 ont été élus au plus grand nombre de votes des adhérents présents ou représentés (61 bulletins exprimés). Le nombre maximum des membres du CA prévu par les statuts est de 19.

    N°  Nom prénom Voix obtenues Résultat

    1 BABIN François-Xavier 61 élu

    2 BAYLE André 61 élu

    3 BERNY Louis 61 élu

    4 BONGARÇON MICHELE 61 élue

    5 CALS Marie-Josèphe 61 élue

    6 CUZIAT Joseph 61 élu

    7 DE VERNEUIL Hubert 4 non-élu

    8 DIDIER Jean-Louis 60 élu

    9 DUDEZ Marion 58 élue

    10 FLORI Pierre 61 élu

    11 GERDIL Emmanuèle 61 élue

    12 GILLE Yves 61 élu

    13 LEVIGNE Pauline 61 élue

    14 MASSOUBRE Bernard 61 élu

    15 RICH Chantal 61 élue

    16 RIEU Françoise 61 élue

    17 ROY Elise 61 élue

    18 SEMON Jean 61 élu

    19 TERRY Odette 61 élue

    20 ZUMBO Anie 61 élue

    Total élus 19

    L’élection du bureau aura lieu à la réunion de CA du lundi 12 juin 2017.

    VII - QUESTIONS DIVERSES

    Aucune.

    L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée vers 19h30. Les participants sont invités autour d’un buffet pour terminer l’AG de BSF.

    Compte rendu rédigé par Pierre FLORI, président et Malika KARZAZI, assistante.

    PDF - 289.7 ko
    BSF_PV AG 2016

    PDF - 203.8 ko
    BSF_Bilan 2016

    PDF - 38.4 ko
    BSF_Compte de résultats 2016

    PDF - 366.9 ko
    BSF_Rapport financier 2016

    Biologie Sans Frontières, mis à jour le 24 juillet 2017

›› En Haut  | 

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics

 |  Remerciements |  Mentions légales  | BSF Biologie Sans Frontières, Association Loi 1901 reconnue d'utilité publique par décret du 18 février 2010 (JO du 20/2)  |  © Créé par   Auteur site www.claude-colonna.fr à LYON